I’m Happy !

Nouveau venu dans ma petite collection de manga, voici Happy ! C’est encore un manga de Naoki Urasawa (20th Century Boys, Monster, Pluto,…) et autant vous le dire tout de suite, j’adore. Mais vraiment. On retrouve le style d’Urasawa qui pour moi est un maître lorsqu’il s’agit de créer des personnages intéressant et très attachant. Voici le pitch pour vous situé :

Depuis la mort de ses parents, Miyuki Umino élève seule ses frères et sœurs. Un beau jour, elle reçoit la visite de deux yakusas qui lui demandent le remboursement d’une dette de 250 millions de yens contracté par son frère aîné dont elle est sans nouvelles. Pour échapper à la prostitution, elle quitte le lycée et décide d’entamer une carrière de joueuse de tennis professionnelle. Douée dans cette discipline, elle a déjà remporté de nombreux prix cependant maintenant elle doit exceller et remporter les plus grands championnats afin de rembourser rapidement son créancier qui préfèrerait la voir sur un trottoir.

En ressort pour moi à la lecture du premier tome un manga passionnant où les personnages font vraiment toute l’histoire. C’est agréable à suivre et assez dynamique. Quelques uns sortent pour moi du lot et je prends plaisir à les découvrir. Mention spécial pour les enfants (les petits frères et la petite sœur) qui sortent des phrases anthologiques et les yakusa qui deviennent vite attachants.  Le tout sur un fond sportif qui promet de bons petits matchs. Bref, j’attends de voir la suite mais dès à présent je ne peux que vous le conseiller. Cliquer “lire la suite” pour un petit extrait…

happy-extrait

Spéciale dédicasse...

4 commentaires

  1. Namy
    Publié le 2 mai 2010 à 10:06 | Permalien

    Je veux !!!! :D

  2. seedreeks
    Publié le 2 mai 2010 à 22:20 | Permalien

    Quand tu veux ! il est dispo chez Dreekstore (dès que mon frère l’aura fini par contre)

  3. chivo
    Publié le 4 mai 2010 à 23:55 | Permalien

    deuze… enfin troize , quoi !!!!

  4. Publié le 5 mai 2010 à 9:07 | Permalien

    Comme on dit, premier arrivé… premier servi !